Sélectionner une page

Sommet trans canadien

les vendredi 19 et samedi 20 février 2021

 

Le Sommet trans canadien réunira des membres engagé·e·s de la communauté trans, bispirituelle et de la diversité de genre de partout au pays dans un espace virtuel afin de discuter de collaboration stratégique pour mieux militer pour les droits et l’inclusion des personnes trans à travers le Canada.

INSCRIPTIONAGENDA

Comité de la programmation du Sommet

Photo : Vivianna Santibanez

Vivianna Santibanez

(elle)

Une femme trans latina avec plus de 10 ans d’expérience dans le secteur du VIH, dont 8 ans de participation à des comités, des groupes de travail et des groupes consultatifs. J’ai travaillé côte à côte avec des communautés marginalisées, des immigrant·e·s, des travailleuses et travailleurs du sexe et des personnes vivant avec le VIH/sida. J’ai fait des études afin de pouvoir être infirmière auxiliaire autorisée, agente de santé communautaire et consultante en immigration ainsi que de travailler dans le domaine de la communication numérique.

Elle siège présentement au conseil d’administration du Réseau ontarien du traitement du VIH (OHTN) et au conseil d’AON, en plus d’animer un talk-show LGBTQI2S latino. Une femme trans latina. Elle a plus de 10 ans d’expérience dans le secteur du VIH, dont 8 ans dans des comités, des groupes de travail et des groupes consultatifs. J’ai travaillé côte à côte avec des communautés marginalisées, des immigrant·e·s, des travailleuses et travailleurs du sexe et des personnes vivant avec le VIH/sida. J’ai fait des études afin de pouvoir être infirmière auxiliaire autorisée, agente de santé communautaire et consultante en immigration ainsi que de travailler dans le domaine de la communication numérique.

Elle siège présentement au conseil d’administration du Réseau ontarien du traitement du VIH (OHTN) et au conseil d’AON, en plus d’animer une conseil du comité AON et animatrice d’un talk-show LGBTQI2S latino.

Photo : Kelendria Nation

Kelendria Nation

(elle)

Kelendria est une femme Noire d’origine caribéenne qui utilise son point de vue et son expérience unique pour sensibiliser les gens sur les divers enjeux vécus par les personnes trans, en particulier les femmes trans racisées. Elle s’est consacrée à utiliser sa voix pour favoriser le changement et la compréhension entre toutes les communautés.

Elle œuvre afin de défendre les droits des personne transidentifiées et leur offre des services de résolution et de transition. Par le travail communautaire qu’elle effectue par le biais de la défense des droits, elle s’efforce de permettre aux gens de réaliser que les personnes s’identifiant comme trans, non binaires et bispirituelles sont souvent reléguées aux marges en raison des oppressions croisées qu’elles subissent.

Grâce à cette collaboration et cette solidarité avec les autres membres de la communauté, elle a été en mesure de parler de son vécu, ce qui lui a permis de raconter sa propre histoire en utilisant sa propre voix.

Elle espère qu’avec le temps, les opportunités d’empowerment de ce genre se feront plus nombreuses pour les personnes BIMPOC.

Photo : Dre Veronica Ivy

Dre Veronica Ivy

(elle)

La Dre Veronica Ivy est professeure adjointe de philosophie et membre de la faculté des études sur les femmes et le genre. Elle donne des cours sur les connaissances, la langue et les enjeux trans. Elle a publié des dizaines d’articles et de chapitres de livres, ainsi que des articles d’opinion pour des journaux tels que le New York Times, le Washington Post, Economist, NBC et Vice.

Au cours des quatre dernières années, son travail s’est concentré sur les droits des athlètes trans et intersexué·e·s. Elle a conseillé des organisations sportives locales et régionales, ainsi que des organisations nationales et internationales telles que le Comité international olympique.

La Dre Ivy est également deux fois championne du monde de cyclisme sur piste de la UCI Masters dans la compétition de sprint F35-39. Elle participe à des compétitions cyclistes professionnelles depuis 5 ans. Elle continue à militer pour les droits des athlètes en faisant son message que #LeSportEstUnDroitHumain

Photo : Adebayo Chris Katiiti Kalibbala

Adebayo Chris Katiiti Kalibbala

(Il/lui/iel)

Je suis un athlète, activiste et réfugié afro-ougandais transgenre radical qui est venu à Edmonton pour la compétition de natation de l’ILGA qui a eu lieu en août 2016.

Suite aux événements traumatisants qui ont suivi la descente policière qui a eu lieu lors de la Fierté gaie ougandaise. En tant que M. Gay Pride Uganda 2015, je faisais partie des militants qui ont été arrêtés, gravement battus et déshabillés pour vérifier si j’étais un homme ou une femme. Je n’ai pas pu retourner chez moi par peur d’être persécuté par la police et car ma famille m’avait renié. J’ai demandé le statut de réfugié au Canada et je suis maintenant résident permanent.
Je suis le fondateur et le président de RARICANow (Rights for all LGBTIQ+ Refugees in Canada Now Society), une organisation à but non lucratif enregistrée qui soutient et défend les droits humains des réfugié·e·s LGBTIQ+ en accordant une grande importance aux besoins des réfugiés transgenres car nous sommes toujours reléguées aux marges, en sensibilisant les gens à l’existence des réfugiés LGBTIQ+ au Canada et en veillant à ce que les nouveaux·elles arrivant·e·s et les réfugié·e·s reçoivent le soutien nécessaire pour s’orienter dans les démarches afin de s’établir ici. Nous avons créé et produit un documentaire intitulé LONG ROAD TO PEACE, dans lequel une demi-douzaine de réfugiés transgenres et queer ont partagé leur vécu et leur quête de sécurité au Canada.

Photo : Aimee Copping

Aimee Copping

(elle)

Aimee Copping est interprète musicale, productrice et éducatrice.

Aimee est la fondatrice et la directrice exécutive de Blackball, un programme pédagogique à but non lucratif qui fournit des outils de musique électronique gratuits et un enseignement aux jeunes marginalisés et aux personnes incarcérées. En cinq ans, avec le soutien de fonds provinciaux, de fondations et du secteur privé, Blackball a travaillé avec des centaines de membres de communautés marginalisées dans quatre villes de l’Ontario.

Entre 2017 et 2019, Aimee s’est associée à Pros and Cons, un projet d’écriture et d’enregistrement de chansons pour les personnes incarcérées. Aimee a créé un espace de production musicale à l’Établissement Grand Valley pour femmes et a produit deux albums à l’intérieur de la prison.

En 2019, le Service correctionnel du Canada a demandé à Aimee, une auteure publiée, d’animer un atelier d’écriture créative d’été destiné aux personnes incarcérées LGBTQ de l’Établissement Grand Valley pour femmes.

Photo : Garry Dart

Garry Dart

(il/elle/iel)

En tant que Terre-Neuvien·ne queer et genderfluid·e, Terre-Neuve, iel apporte son expérience en matière de recherche sur la sexualité, d’éducation sexuelle et d’accès aux soins de santé pour les personnes queer. Iel a travaillé et fait du bénévolat pour de nombreuses organisations 2SLGBTQIA+ à Saint Jean, Halifax et Ottawa aux niveaux communautaire, provincial et national, notamment prideHealth – Nova Scotia Health Authority, ACNS, MAX Ottawa et PFLAG Canada pendant de nombreuses années.

Iel a organisé plus de 60 événements au cours des deux dernières années, animé un sommet national 2SLGBTQIA+ pour plus de 150 personnes et donné d’innombrables ateliers et conférences. Iel a notamment supervisé une campagne pancanadienne de lutte contre la stigmatisation liée au VIH de 550 000 dollars intitulée « POZitivity » qui comportait la tournée canadienne « Slay Stigma » avec Trinity K. Bone’t de RuPaul’s Drag Race en 2019. Iel a été conférencier·ère invité·e à l’Université de Toronto et à l’Université Dalhousie et a animé des ateliers pour l’équipe internationale OUTreach des TUAC à Vancouver.

Photo : Kai Sparrow

Kai Sparrow

(Kuyen) Iel/ille

Kai est un·e Mapuche non binaire et métisse, activiste, créateur·rice et guérisseur·se né·e et élevé·e sur le territoire du traité 1, autrement connu sous le nom de Winnipeg.

Kai a consacré une grande partie de son travail et de ses efforts bénévoles à soutenir les jeunes QTBIPOC et à leur donner les moyens de s’épanouir et de guérir des traumatismes qu’iels ont subis. C’est aussi un·e activiste contre la grossophobie et un défenseur de l’égalité des genres pour les personnes non binaires et issues de la diversité de genre dans l’ensemble de ses milieux de travail.

Kai travaille actuellement chez Two-Spirited People of Manitoba Inc. dans le cadre de leur projet de renforcement des capacités, soit Two Spirits Building From Within. Iel possède aussi une petite entreprise de perles appelée Witch Craft.

Photo : Garry Dart

El Chenier

(iel/ille)

El Chenier est lu fondateur·rice de Gender Mentors, une communauté pour les personnes non binaires et celleux qui nous aiment et nous soutiennent. Iel est également professeur·e à l’Université Simon Fraser de Burnaby, en Colombie-Britannique, où iel enseigne, mène des recherches et écrit sur la race, le genre et la sexualité.

Logo : Sommet trans canadien

Danielle Araya

(elle)

Enregistreur graphique

Nous sommes ravi·e·s de travailler avec l’agence de documentation graphique vancouvéroise Drawing Change pour apporter cette forme passionnante de documentation d’événements au Sommet trans canadien. Pour plus de détails, veuillez consulter drawingchange.com

Photo : Tiaré Jung dessinant sur un tableau

Tiaré Jung

(iel/ille)

Enregistreur·se graphique / écouteur·euse / témoin / connecteur·se visuel·le

Tiaré est né·e sur le territoire des Lheidli T’enneh et a été elevé·e avec les valeurs hawaïennes. Iel est Mahu (personne bispirituelle). Iel s’est installé·e sur les territoires des peuples Musqueam, Tsliel-Waututh et Squamish pour étudier l’illustration et est resté·e pour l’amour de la communauté queer et de la terre. Iel centre ses efforts sur le leadership et la libération des personnes autochtones, noires, trans, travailleuses du sexe et en situation de handicap.

Tiaré dessine pour rendre visible la sagesse collective et l’avenir de l’appartenance. Faire entendre la voix des communautés grâce à une approche intersectionnelle est une source de joie pour iel.

Graphique : Exemple de dessin Changez de planche à dessin pour l'enregistrement graphique numérique.

À propos du Sommet

Le 1er août 2019, le député Randy Boissonnault, conseiller spécial du premier ministre sur les questions LGBTQ2S, au nom de l’honorable Maryam Monsef, ministre du Développement international et ministre de la Condition féminine et de l’Égalité des sexes, a annoncé un financement pour soutenir le Canadian Trans Summit, un projet qui réunira des personnes trans, de sexe différent, non binaires et bispirituelles de tout le pays afin d’identifier la voie à suivre pour la défense des droits des trans au Canada.

Inscrivez-vous dès aujourd’hui pour réserver votre place…

Où l’événement a-t-il lieu?

Dans VOTRE bureau, salon ou tout autre lieu de votre choix.

Le Sommet est devenu virtuel. Nous venons donc à vous, où que vous soyez.

Recevoir les nouvelles et les mises à jour

 

Dans les prochains jours, nous vous présenterons des nouvelles, des mises à jour et des informations concernant le Sommet que nous aimerions partager avec vous.

Inscrivez-vous maintenant et nous vous tiendrons au courant.

Pin It on Pinterest